Kro en résumé : Warriors of the Red Planet

Warriors of the Red Planet
Rules for Fantastic Adventures Set on Other Planets
Al Krombach (texte) & Thomas Denmark (illustrations)
Night Owl Workshop
© 2016 Night Owl Workshop
124 pages format digest

JdR de planet operaWarriors of the Red Planet (WotRP) est un rétroclone d’OD&D conçu tout spécialement pour du planet opera à la cycle de Mars d’E. R. Burroughs.
Le bouquin est en N&B, avec une maquette dépouillée claire et agréable et des illustrations dans un style réaliste.

On y retrouve donc des éléments archi-classiques : caracs déterminées avec 3D6, dés de vie, niveaux, classes de perso, jets de sauvegarde, etc… Pas d’alignements, mais ça ne me manque pas.

Il y a quatre classes de persos : Fighting Man, Scoundrel (grosso modo l’équivalent du voleur), Mentalist (l’équivalent du clerc, mais avec des pouvoirs psioniques à la place des sorts) et Scientist (l’équivalent du magicien, mais avec des objets de haute technologie (« gadgets ») à la place des sorts).

Les règles elles-mêmes sont assez courtes (le gros du bouquin est constitué par les catalogues, de monstres, de pouvoirs psi et de gadgets). On est bien dans l’esprit OSR, rulings, not rules.

En annexes, il y a tout d’abord un topo sur les différents types de Martiens (et les Humains) du cycle de Mars de Burroughs, qui est clairement la principale inspiration de WotRP. Parmi les autres annexes, il y a des tables aléatoires (de rencontres, de noms, de création de ruines, d’objets technologiques, etc… ; il y a même un générateur de scénarios, bien moins performant que le giannirateur puisqu’on n’y détermine que trois éléments : le but des PJ, l’endroit où se déroule l’action et l’adversaire principal) ; une classe supplémentaire, de sorciers (avec une liste de sorts) ; des règles sur les navires volants ; et un appendix N qui est comme son nom l’indique une bibliographie (assez abondante), dans laquelle on trouve entre autres Burroughs bien sûr, mais aussi Leigh Brackett, le cycle de Tschaï de Jack Vance, et des tas de trucs que je ne connais que de nom, voire pas du tout.
Il n’y a pas de scénario.

Bref, un petit jeu plutôt bien fait, dont je ne serais pas surpris qu’il tienne plutôt bien la comparaison avec le JdR John Carter que Modiphius doit sortir cet été, même si évidemment, ce dernier sera tout sauf minimaliste…

Ce contenu a été publié dans JdR, Kros, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *