Le gregging, c’est fini

On a appris tout à l’heure le décès hier à l’âge de 70 ans de Greg Stafford, le créateur de Glorantha (mais aussi de divers JdR au nombre desquels Pendragon et Prince Valiant).
C’en est donc fini de ses réécritures venant contredire par de nouveaux éléments incompatibles avec les anciens ce que nous croyions savoir de Glorantha… (non que je fasse particulièrement confiance à ses successeurs quant à l’orientation qu’ils vont donner à sa création, mais c’est un autre débat)

This entry was posted in JdR and tagged , , , , . Bookmark the permalink.

5 Responses to Le gregging, c’est fini

  1. 賈尼 says:

    > ses réécritures venant contredire par de nouveaux éléments
    > incompatibles avec les anciens ce que nous croyions savoir
    > de Glorantha

    Cette histoire de “Gregging” a été largement exagérée. À part Elmal/Yelmalio, je ne trouve même pas d’exemples.

    • Imaginos says:

      L’apparition d’Elmal et de Vinga.
      Le mont Kero Fin, brusquement devenu gigantesque.
      Des modifications dans la société sartarite (qui ne sont ptêt pas toutes du gregging, y a aussi des choses qui n’avaient jamais été précisées, donc on s’imaginait quelque chose de classique, et d’un coup paf, ils deviennent tous capables de voler quand ça les prend).
      Et ça c’est ce qui me vient à brûle-pourpoint, en n’ayant plus touché sérieusement à Glorantha depuis une dizaine d’années. Comparer les sources RQ à celles HW/HQ devrait apporter pas mal d’autres exemples.

      • 賈尼 says:

        Ce qu’on a appelé du “Gregging” était souvent dû à d’autres rédacteurs. Je ne pense pas qu’il ait réellement beaucoup participé à l’écriture des produits des lignes HW/HQ, par exemple.

        En revanche, si Greg Stafford n’y a pas non plus participé de manière concrète, ce qui a été publié à partir du Guide, notamment la nouvelle gamme RQ:G, est basé sur les archives qui se trouvaient dans le basement de Greg, que la nouvelle équipe a récupérées. C’est donc un retour aux sources.

        • Imaginos says:

          > Je ne pense pas qu’il ait réellement beaucoup participé à l’écriture des produits des lignes HW/HQ, par exemple.

          Possible, mais il les a validés, non ? Et comme tu le dis toi-même, les choses récentes sont basées sur ses propres notes, à défaut d’avoir été directement écrites par lui. Donc le résultat final, pour le vieux routard de Glorantha, reste le même : c’est Stafford (directement ou indirectement) qui a rendu les choses incompatibles. Si tu as commencé une campagne avant la fin des années ’90 et que tu l’as continuée suffisamment longtemps, tu as dû faire un certain nombre de rétropédalages pour la rendre compatible avec les parutions récentes (je ne me suis toujours pas remis de l’apparition de Vinga, et surtout de celle d’Elmal, et je pense que ça a dû contribuer, au moins inconsciemment, à ma désaffection progressive pour Glorantha).
          Après, j’aurais quelque part bien aimé que Glorantha reste figée au décès de son créateur, car je ne suis pas convaincu que la direction dans laquelle vont la tirer Richard et compagnie soit plus compatible avec ce que j’ai connu et apprécié autrefois. Du peu que je peux voir des suppléments récents (que je n’ai pas lus ni même, pour les tous derniers, achetés), j’ai bien peur que la fracture ne s’agrandisse encore plus.

          • 賈尼 says:

            La ligne éditoriale actuelle est de faire comme si RQ:G était le successeur direct de RQ2, donc ça devrait plutôt aller dans ton sens…

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *