Lui au moins ne s’est pas payé le mur

Le pilote de F1 (un sport auquel je ne m’intéresse plus depuis bien longtemps, certes) autrichien Niki Lauda, triple champion du monde, est mort le 20 mai. Il avait 70 ans. Il avait failli mourir brûlé dans un accident en course en 1976.

Ce contenu a été publié dans Hors catégorie, Références cryptiques, avec comme mot(s)-clé(s) . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *