Chat tondu

Passé la tondeuse cet aprème.
J’ai failli tondre en plus l’un des deux chats actuellement habitués des lieux, lorsque je suis passé derrière la haie d’ornement, où il bullait tranquillement dans les hautes herbes sans que je ne l’aie vu (faut dire aussi qu’avec le bruit que fait ma machine, je ne m’attendais pas à ce que lui ou un quelconque de ses congénères reste dans les parages) : l’avant de la tondeuse était à moins de la longueur de son corps de lui lorsqu’il a daigné se lever (c’est là que je l’ai vu), se déplacer tranquillement, passer sous la haie, et aller faire ses besoins dans une zone non encore tondue, sans doute pour me signifier que je le faisais chier. Après quoi il est parti vers la maison et est sans doute passé dans la cour (m’demande d’ailleurs si ça n’est pas lui qui chie presque tous les jours dans l’allée du garage sans daigner recouvrir ses méfaits).
On nous enseignait autrefois qu’il y avait un risque de contamination humaine en passant la tondeuse sur le cadavre d’un lièvre tularémique. M’demande ce que j’aurais risqué de choper avec un chat… Mais je préfère qu’il se soit déplacé à temps.

Ce contenu a été publié dans Hors catégorie, avec comme mot(s)-clé(s) , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

3 réponses à Chat tondu

  1. Vaken dit :

    Je profite de cet épisode pour partager une certaine évolution que j’ai observée chez les chats sur quelques décennies. Me souviens pas si je t’en ai déjà parlé ou non.

    Jusqu’il y a trente ans (durée à prendre avec des pincettes, je n’ai pas pris de notes), les greffiers creusaient un trou, chiaient dedans, puis rebouchaient le trou.

    Puis j’ai commencé à observer un dérèglement de ce comportement. Ils creusaient un trou, chiaient à côté puis grattaient un peu dans la terre à côté sans trop savoir pourquoi.

    Et depuis quelques années, je constate qu’ils déposent leur production sans autre cérémonie.

    S’il n’y avait pas eu la deuxième étape, je dirais bien que c’est sûrement dû à la disparition de la terre bien meuble des potagers au profit des pelouses.

    Et je me demande si c’est un comportement local ou plus général.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *