Là où il y a de la gène, y a pas de plaisir

Désireux de mettre un peu à jour mes connaissances en matière de biotechnologies, j’ai jeté mon dévolu sur un petit ouvrage dressant un panorama synthétique du sujet : l’Atlas de poche de biotechnologie et de génie génétique.

biotech_gengen

Malheureusement, cette lecture n’a pas été à la hauteur de mes espérances.

Le bouquin est dense, écrit petit, indigeste. Mais ça, à la limite, j’aurais pu m’en accommoder.

Il est aussi extrêmement superficiel. Ce qui fait qu’après sa lecture, je n’en sais guère plus qu’avant de commencer.

En plus, chaque page de texte est accompagnée d’une page de schémas et tableaux en vis-à-vis. Une bonne idée… sauf que ces schémas et tableaux sont souvent si laconiques qu’ils n’apportent au lecteur que de la perplexité ou des interrogations supplémentaires, et non des informations.

Tenez, voici un exemple (un peu extrême, j’en conviens) :

biotech_gengen2

Mon expérience de la biochimie me fait imaginer que ce qui est en bleu correspond à la glycolyse, et qu’en rouge, c’est le cycle de Krebs. Mais rien ne l’indique, rien ne le confirme, et ce schéma imbitable n’est accompagné d’aucune explication. Ma conclusion personnelle est donc qu’il ne sert absolument à rrrien.

Bref, un ouvrage que je vous déconseille. Plus de détails dans une prochaine kro.

Ce contenu a été publié dans Dur dur, la culture. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.