Dénonciation, ou complicité ?

Hier, sur la liste de diffusion Blue Planet, à laquelle je suis abonné, a été posté un message prétendument indigné, d’un membre scandalisé qu’un internaute ait scanné et mis en libre disposition sur internet la quasi-totalité des bouquins du jeu au format *.pdf, et suggérant aux auteurs d’engager une action contre le pirate.

Jusqu’ici, rien que de très normal.

Sauf que notre brave indigné a fourni dans son message l’URL du site sur lequel on peut trouver les bouquins en question…

À mon avis, son intervention aura plutôt permis à des amateurs dont la collection serait incomplète de combler leurs lacunes à peu de frais. Soit un effet opposé à celui qu’il recherchait à l’origine.

À moins évidemment que ce ne soit sciemment voulu…

Car il aurait été plus intelligent, si son indignation n’était pas feinte, de contacter directement les auteurs ou les ayants-droits, plutôt que de balancer l’information sur une liste dont l’accès est libre.

Je n’avais pour ma part pas de lacunes dans cette partie de ma collection.

Ce contenu a été publié dans JdR, Les cons, ça ose tout, avec comme mot(s)-clé(s) . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.