Paternalisme vénusien

Dans un certain nombre de vieilles œuvres de SF, la planète Vénus est habitée par des civilisations matriarcales.

Mais ce n’est pas le cas dans A Trip to Venus, de John Munro (1897), qui écrit à propos de ses Vénusiens :

They hold that the proper place for the woman is between the man and the child, and that her nature, which partakes of both, fits her for it.

Si l’on admet que la civilisation vénusienne décrite par Munro est pour lui une utopie, ça en dit long sur ses opinions…

Ce contenu a été publié dans Façon de parler, SF, avec comme mot(s)-clé(s) . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.