Je vous parle d’un temps que les moins de trente ans ne peuvent pas connaître

Il y a des jours où je me sens vieux, vieux, vieux…

En particulier depuis que je suis dans une équipe où presque tout le monde est plus jeune que moi.

Cette semaine, dans une discussion pendant la pause de midi, comme je faisais remarquer que Slade (le nom d’une personne dont nous parlions) était aussi un groupe anglais des années ’70 et ’80, j’ai bien senti que ça n’évoquait strictement rien à mes interlocuteurs, dont la plus âgée était née après l’apogée du groupe…

Encore une fois, ça m’a rappelé cet épisode d’usr/bin/w00t…

Et je n’ai pas jugé utile d’insister.

Ce contenu a été publié dans Ma vie est un drame, On n'a pas des métiers faciles, avec comme mot(s)-clé(s) , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *