Pimpanicaille, le roi des papillons…

Il était assis à son chevet et se grattait la barbe, produisant un bruit semblable à celui des élytres d’une sauterelle – scritch, scritch, scritch – qui s’insinuait sans remords dans son subconscient et la ramena à la conscience.

Alastair Reynolds, L’Arche de la rédemption

Original, comme comparaison…

(quant à la répétition subconscient / conscience, je n’hésite guère à en coller la responsabilité au traducteur, Dominique Haas, au travail duquel j’ai un nombre assez accablant de reproches à faire)

Ce contenu a été publié dans Façon de parler, Références cryptiques, SF, avec comme mot(s)-clé(s) . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.