FATALité (2)

Je vous avais déjà indiqué une critique démontant le lamentable JdR FATAL.

En voici une autre, looooongue (et quand je dis looooongue, c’est un euphémisme).

Apparemment, ce serait une « réédition » d’une ancienne critique ; j’avais pourtant lu l’ancienne critique à l’époque, mais je ne me souvenais pas qu’elle était si longue.

Rétrospectivement… je pourrais aussi me demander pourquoi j’ai perdu une bonne partie de ma soirée à lire ce long texte sur une sombre bouse dont je savais déjà pertinemment que c’est une merde…

Ce contenu a été publié dans JdR. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.