Tolkien, je déteste. Ah, le sinistre crétin, le mal qu’il a pu faire à l’heroic fantasy !

Au détour d’une recherche, je suis tombé tout à l’heure sur cet essai de Michael Moorcock critiquant entre autres les qualités littéraires et le message sous-jacent de la célèbre (mais effectivement quelque peu surfaite) trilogie de Tolkien.

Deux citations extraites de ce texte et qui m’ont bien plu :

After all, anyone who hates hobbits can’t be all bad.

children’s books are, after all, often written by conservative adults anxious to maintain an unreal attitude to childhood

(pour ceux qui l’ignoreraient, le titre de ce billet est une citation de Jean-Pierre Pécau)

Ce contenu a été publié dans Façon de parler, Références cryptiques, SF, avec comme mot(s)-clé(s) , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

1 réponse à Tolkien, je déteste. Ah, le sinistre crétin, le mal qu’il a pu faire à l’heroic fantasy !

  1. Regis dit :

    Le Seigneur des anneaux est moins chrétien-conservateur que « Nian-Nian » (Niarnia), mais l’est plus que Conan. A partir du moment où on replace la Terre du Milieu à sa place dans la formidable famille qu’est la Fantasy, et qu’on ne jure pas que par le SdA dont Tolkien serait le prophète, il ne mérite pas la citation de Pécau. >:-|

    On peut quasiment tout mettre dans la fantasy (comme dans la SF) :-); il serait (est?) dommage de la réduire.

    Mais même si le grand public ne devait connaître la fantasy qu’à travers le SdA… il y aurait pire possibilité je pense… :-) Au hasard : »John Norman je déteste. Ah, le sinistre crétin, le mal que le Cycle de Gor a pu faire à l’heroic fantasy ! » ;-)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *