Espace, frontière de l’infini

Je viens de m’écouter le nouvel album d’Iron Maiden, The Final Frontier, et force m’est de reconnaître que, contrairement à ce que m’avaient laissé espérer quelques commentaires précurseurs glanés sur internet, cette première écoute ne m’a ni impressionné, ni emballé.

Ne souhaitant pas me prononcer encore (j’écoute toujours au moins deux fois un disque avant de donner mon avis dessus, même si quand c’est du très bon, une seule écoute suffit en général pour s’en rendre compte), je vais me le réécouter une fois ou deux demain, et je vous en reparle dans les jours qui viennent.

Par contre, je peux déjà donner un avis sur la jaquette : elle est moche.

Y a pas à dire, pour illustrer un album de Maiden, Derek Riggs restera inégalable.

Ce contenu a été publié dans Références cryptiques, Zique, avec comme mot(s)-clé(s) , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *