La fin des god-learners

Tout ça est bien beau, mais la principale actualité rôludique de ce soir, qui fait beaucoup causer sur internet, c’est l’arrêt de la version Mongoose de RuneQuest.
D’après les déclarations de Matthew Sprange et de Greg Stafford, MGP continuera à utiliser son système MRQ II, mais il sera rebaptisé (le nom annoncé est Wayfarer, mais il existe déjà un JdR nommé Wayfarers (notez la subtile différence), donc il est probable qu’ils doivent en trouver un autre). Stafford garde les droits sur Glorantha et sur le nom RuneQuest.

Personnellement, je dois dire que ça ne me fait ni chaud ni froid : pour le peu que j’utilise encore le système RuneQuest (c’est-à-dire en fait… pas du tout, en tous cas pas depuis deees années), j’en suis resté à la version Avalon Hill ; je n’ai jamais accroché à la maquette des suppléments MRQ (du moins pour ceux que j’ai lus), ni au Second Âge de Glorantha (bien moins intéressant que le Troisième) ; et comme par ailleurs, je me suis complètement détourné de cet univers en tant que joueur, avoir une gamme de moins à essayer de suivre (partiellement) en tant que collectionneur m’arrange plutôt. Bien sûr, il est probable que des suppléments continuent à paraître chez Issaries ou Moon Design, mais ces deux boîtes n’ont pas actuellement les moyens de sortir autant de bouquins que Mongoose, donc leur production sera plus facile à suivre (même s’il sera par contre sans doute plus délicat de se procurer les suppléments en question, autrement qu’en les commandant directement auprès de l’éditeur).
Et puis, il ne faut pas se voiler la face, même si tout ne nous a pas été dit au sujet de cette séparation, l’une de ses raisons est que la gamme MRQ se vendait mal (même si c’est sans doute en partie dû à la maquette d’une mocheté soignée de pas mal de ses volumes) ; on ne risque donc pas d’être inondés des productions gloranthiennes d’un autre éditeur…

La grande question est donc de savoir dans quelle mesure l’arrêt de MRQ bénéficiera à la gamme Traveller de MGP. Vu que MRQ était déjà moribond depuis plusieurs mois, l’impact quantitatif ne devrait pas être énorme, mais on ne sait jamais… (maintenant, s’ils pouvaient profiter du fait qu’ils n’auront plus de licences RQ et Glorantha à payer pour investir les sous correspondants dans un illustrateur un peu sérieux et éventuellement un maquettiste non dépressif, ça pourrait nettement améliorer l’aspect des bouquins, ce qui ne serait franchement pas un mal)

Ce contenu a été publié dans JdR, avec comme mot(s)-clé(s) , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *