Curiosity killed the cat

À force d’en entendre dire principalement pis que pendre, j’ai fini par craquer et me décider à aller écouter intégralement Lulu, l’album coopératif entre Metallica et Lou Reed.
Eh bien, franchement, il n’est pas si pire que ça.
Oh, ce n’est pas un bon disque, et je me suis pas mal fait chier en l’écoutant, mais il est juste banal et ne mérite pas les tombereaux de critiques acerbes qu’on lui déverse dessus.
Ah, évidemment, pour ceux qui voulaient entendre du Metallica « normal », c’est pas franchement ça (je manque de connaissance de Lou Reed pour vous dire ce que ça vaut par rapport à ce qu’il a fait auparavant).
Et puis bien sûr, je ne l’ai écouté qu’une seule et unique fois (et n’ai pas l’intention de recommencer l’expérience, et encore moins de l’acheter), alors que, depuis la fois où j’ai méjugé un album de Axe qui s’est par la suite avéré fort bon, je m’impose un minimum de trois écoutes avant de kroniquer un disque. Peut-être que d’autres écoutes m’auraient permis d’y déceler des défauts qui m’ont échappé lors de ce premier abord.

Ce contenu a été publié dans Zique, avec comme mot(s)-clé(s) , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.