L’atelier du forgeron

Jouer de la guitare sans guitare, mais en faisant quand même le son de la guitare, c’est pas facile. Quand je suis tombé tout à l’heure sur cette série dévoilant les secrets de Van Canto, j’ai repensé à ce commentaire de Régis il y a bientôt un mois. Je n’ai pas pris le temps de tout regarder, mais la réponse à sa question est dans le cinquième et dernier épisode…

En bonus, j’ai déniché un de leurs clips que j’avais raté jusqu’à présent :

Ce contenu a été publié dans Zique, avec comme mot(s)-clé(s) , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

1 réponse à L’atelier du forgeron

  1. Régis dit :

    Très bon, merci! Je me suis tout écouté :) et on s’aperçoit – même s’ils y a pas mal d’effets « techniques » – qu’ils sont vraiment une chorale, et ton clip déniché en est une illustration

    l’Allemagne a un incroyable talent! :)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.