Y a un portable qui sonne…

Malgré tous ces soucis et péripéties, ma journée de boulot aura connu un menu plaisir de l’existence, quand à l’occasion d’une pause le portable de ma conductrice du soir a sonné ; car la sonnerie était cette chanson là :

Une chanson dont le choix m’a d’autant plus surpris que je pourrais être le père de la collègue en question, qui n’a qu’un an de plus que l’album dont elle est tirée…

Du coup, ce soir je me suis réécouté les premiers albums de Pigalle…

Y a pas à dire, cette interprétation est bien meilleure que la version originale de Georges Ulmer !

Ce contenu a été publié dans On n'a pas des métiers faciles, avec comme mot(s)-clé(s) . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.