Une coquille d’obsidienne ballotée par les flots

Malgré le départ du bassiste et de la chanteuse l’année dernière, Henrik Csató, l’homme-orchestre qui constituait tout le reste du groupe Obsidian Shell, a maintenu son « groupe » à flots, recruté deux nouvelles chanteuses et déjà sorti en janvier un maxi quatre titres, fort à-propos nommé Renaissance, écoutable gratuitement (et légalement) sur youtube.
J’ai trouvé ça un peu moins bien que les deux derniers des trois albums avec Gergõ Kiss et Alexandra Urbán, mais ça se laisse quand même écouter.

Ce contenu a été publié dans Zique, avec comme mot(s)-clé(s) . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.