Pinocchio avait le bras si long…

Devant une telle avalanche de mensonges éhontés (relevée en particulier par Christian Lehmann dans son billet d’aujourd’hui) proférés par le nabot minable dont les jours à la tête de l’État sont espérons le comptés, je me demande comment il peut encore se trouver à 44,3 % dans le Véritomètre : je me serais attendu à le voir descendre bien plus bas.
(remarquez, 55,7 % de mensonges aux électeurs, c’est déjà un score accablant, surtout pour un type avec de telles prétentions d’intégrité et de morale)

Ce contenu a été publié dans Les cons, ça ose tout, Qu'est ce qu'on va devenir ?, Références cryptiques, avec comme mot(s)-clé(s) . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

1 réponse à Pinocchio avait le bras si long…

  1. Regis dit :

    ben pour obtenir un bon score au Véritomètre, il suffit de dire plusieurs évidences pour une seule contre-vérité. Par exemple, comptent pour « correct », des lieux communs comme [les femmes] c’est 50% de l’humanité » et « les femmes vivent encore plus longtemps en moyenne que les hommes ». Et puis il y a une déclaration considérée comme une imprécision, alors que selon moi c’est une demi-vérité destinée à tromper son monde :
    – « 36 milliards d’euros [pour les investissements d’avenir] »… oui 36 milliards budgettés, mais là-dessus seulement 4% effectivement dépensés.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.