Carte postale du passé

Reçu aujourd’hui une vieille (1981) boîte de JdR (d’occase, évidemment).
Dedans, j’ai trouvé la carte qu’il fallait remplir et envoyer à l’éditeur pour recevoir des infos sur ses produits. Dûment remplie par le précédent (ou l’un des précédents ?) propriétaire, avec ses noms et adresse et le revenu de son foyer (ses parents j’imagine, puisqu’il s’agissait d’un mineur New-yorkais).
J’ai trouvé ça assez amusant, même si j’aurais préféré que la carte soit restée vierge (pour ma « collection » (ou plus exactement, mon accumulation) de vieux machins dans ce genre) ; mais c’est moins gênant que s’il s’était agi d’annotations sur les livrets eux-mêmes (chose que je n’hésite certes pas à pratiquer, mais qui me déplait quand j’en suis « victime » en achetant de l’occase, en JdR ou autre).
Pour ma part, j’avais dû remplir partiellement et sans les envoyer trois ou quatre de ces machins aux débuts de ma collection (de mémoire, j’avais dû le faire pour Aftermath!, James Bond et RuneQuest III) ; mais ça ne me serait pas venu à l’esprit, si j’avais eu l’idée saugrenue de revendre ma ludothèque, de laisser ainsi tomber dans les mains de complets étrangers des papiers très personnels avec mes noms et adresse (même ancienne).
Peut-être l’ancien propriétaire avait il complètement oublié son existence, puisqu’il s’en était servi comme marque-pages dans l’un des livrets ?

Ce contenu a été publié dans Hors catégorie, avec comme mot(s)-clé(s) , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *