À un cheval près, c’est la même chose

Je lisais ce soir un article du Monde consacré au rapport que nous avons avec le fait de manger telle ou telle espèce animale (en lien avec la récente « crise du cheval », et qui de façon surprenante ne parle pas des lapins, autre animal-nourriture dont la consommation a diminué dans notre société), quand j’ai eu l’œil arrêté par le bas de la page au moment de la fermer :chevaline1Vous l’avez remarqué, vous aussi ? Depuis cet article partiellement consacré à la boucherie chevaline, on nous propose un lien vers une page consacrée à la tuerie de Chevaline…chevaline2Certains pourraient trouver à ce rapprochement un goût douteux.

Ce contenu a été publié dans La bouffe, c'est sacré, avec comme mot(s)-clé(s) , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.