Real beauty, ain’t she ?

Dommage que ceci coûte si cher…

Ce contenu a été publié dans On n'arrête pas le progrès, Références cryptiques, avec comme mot(s)-clé(s) . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.