Et dire qu’on n’est qu’au printemps…

On n’a pas franchement eu d’hiver cette année, et on atteint déjà des températures caniculaires, même à l’intérieur de la casbah (un bon 25 °C encore dans le bureau à 23h30 passées, après avoir fait courant d’air en soirée pourtant…).
Ils annoncent six degrés de moins dehors demain (ce qui restera chaud, cependant) ; j’espère qu’ils ne se trompent pas. Pasque ça fait que trois jours que ça dure, et j’en ai vraiment marre ; d’autant que ça m’empêche de faire un certain nombre de trucs plus ou moins urgents.
En plus, je parie que la clim’ du bureau au boulot sera en rade, comme chaque année quand on la remet en service ; et là-bas, pas moyen de se claquemurer pour laisser la chaleur dehors, faudra descendre dans l’usine pour essayer de trouver un peu de fraîcheur.

Ce contenu a été publié dans Ma vie est un drame, On n'a pas des métiers faciles. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.