Comme l’ennui du même nom

Écouté cette fin de semaine I m Mortel, le nouvel album de Charlélie Couture, apparemment sorti il y a quelques temps déjà mais que j’avais zappé jusqu’à récemment.charlelieimmortelC’est à mon goût l’un de ses plus mauvais albums (ou, pour reformuler les choses d’une façon un peu plus claire, c’est l’un de ses albums qui est le moins à mon goût). Je me demande si le fait qu’il ait été réalisé par Benjamin Biolay est en cause. Mais j’aurais dû me méfier : j’ai découvert l’existence de ce disque un matin au ptit-déj’ en écoutant la radio. Et si la radio parle d’un disque ni classique ni jazz, c’est rarement bon signe quant à sa qualité.
Et comme ça fait plus de vingt ans que j’ai du mal à m’enthousiasmer pour ce que fait désormais Couture, je me demande si je ne devrais pas arrêter de suivre sa production, comme je l’ai déjà fait pour tant d’autres avant lui.

Ce contenu a été publié dans Zique, avec comme mot(s)-clé(s) . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *