Défi 2014 : scénario n° 15, les commentaires

Ce tirage était le huitième de la série.

Au départ, je m’orientais vers du (A)D&D classique, à cause principalement du grand-père des assassins. Comme je pensais avoir déjà casé un tirage dans le monde de Greyhawk (le quatrième, qui a finalement donné un scénar laelithien), je m’étais orienté vers Mystara, le monde principalement développé pour D&D au fil d’une série de Gazetteers. Les personnages devaient par exemple partir de Specularum vers le nord à la poursuite d’un marin qu’ils devaient finalement rattraper quelque part entre Soderfjord et Norwold (où l’eau est froide), et je comptais placer dans l’eau des shark-kin (Monstrous Compendium Mystara Appendix p 99) en guise de tritons / sirènes.
Sauf que Mystara, en fait, c’est probablement le contexte dungeonnien classique que je connais le moins bien : je n’ai lu qu’un seul Gazetteer, et ce qui en est dit dans les boîtes du D&D BECMI, dans la Rules Cyclopedia, et dans le MC Mystara Appendix, le tout il y a longtemps. Et plaquer le résultat du tirage comme ça sur ce monde là faisait un peu artificiel.

Pas convaincu, je décide de changer de contexte, au moment de développer le scénario. Ma première idée de secours a été Al-Qadim : il aurait été assez facile d’y placer le grand-père des assassins, les eaux froides auraient été dues à un courant froid, et les tritons / sirènes devenaient des paharis.

Mais là non plus, le déclic ne se faisait pas. J’avais alors eu l’idée de ramasser quarante pièces jetées dans une mare, une idée qui n’était pas spécifiquement liée à Al-Qadim (et qu’on retrouve dans le scénar final, sous la forme des pièces jetées dans l’eau pour les wefkins).

C’est cette idée de pièces dans une mare, qu’on rencontre dans le folklore classique, qui m’a amené vers un contexte moins « grande fantasy » comme Lyonesse. Je bloquais pour de tels contextes à cause des assassins, mais à partir du moment où le terme était pris au figuré, les choses devenaient bien plus simples. Les tritons / sirènes m’ont gêné un peu au départ, puisque je ne trouvais rien de vraiment approprié à Lyonesse, mais un coup d’œil à l’autre contexte vancien med-fan’ m’a ramené les water wefkins, et comme il y a des wefkins à Lyonesse, leur insertion s’est faite tout naturellement.

À partir de là, le scénar s’est développé facilement.
Comme je le disais en introduction, il serait également exploitable pour Rêve de Dragon (un jeu que j’apprécie beaucoup, mais pour lequel je n’ai rien produit dans le cadre de ce défi, en grande partie pasqu’il n’a pas de contexte géographique « défini », ce qui n’apas aidé à le choisir…). Pour Dying Earth, il faudra un poil d’adaptation, le style de ce dernier jeu étant dans ma conception des choses différent de celui de Lyonesse (ou de RdD) : moins « merveilleux », plus « vénal » / terre à terre…

Ce contenu a été publié dans JdR, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *