Défi 2014 : scénario n° 25, les commentaires

Ce tirage était le treizième de la série.

Parmi mes quarante tirages, il y en avait quelques-uns que j’étais particulièrement impatient de développer ; celui-ci en faisait partie.
Pourtant, je n’ai pas d’intérêt rôludique particulier pour la Grèce de la mythologie. Mais j’étais sans doute assez content de coller un tirage sur Terre sans être vraiment contraint au respect d’un cadre historique ; et puis j’avais une idée de développement qui me plaisait bien (qui me plait toujours bien, d’ailleurs).

C’est également l’un des deux tirages pour lesquels j’ai volontairement négligé l’un des éléments tirés : le pied du volcan. Oh, j’aurais très bien pu l’intégrer sans difficulté, mais je voulais que cette partie du scénar se passe en Crète, et à ma connaissance l’île n’a pas de volcan. Je l’ai donc remplacé par le mont Kedros, dont j’ai considéré que la forme conique faisait un substitut de volcan acceptable, faute de mieux.

Le développement s’est fait rapidement et fluidement, et je suis assez satisfait de mon interprétation de la Grèce de la mythologie.

Accessoirement, je suis plutôt content aussi de mon subtil titre, que j’ai mis du temps à trouver.

EDIT : en relisant mon scénar, je me suis souvenu que j’avais créé Chérophios au moyen du supplément Exquisite Corpses de chez Aldeboran Books.

Ce contenu a été publié dans JdR, avec comme mot(s)-clé(s) , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

1 réponse à Défi 2014 : scénario n° 25, les commentaires

  1. Rappar dit :

    J’aime beaucoup comment chaque élément du tirage donne lieu, soit à une mini-aventure (l’oracle est une dryade), soit à une épreuve (boom de la construction navale -> la route maritime est plus facile. Tout me semble avoir été respecté, et pour le volcan, yaka déplacer l’aventure à Santorin (et encore; c’est la Grèce mythique, y a autant de vérité que dans les 1001 nuits…) ;)

    Quelque part, le fait de devoir essayer d’utiliser tous les résultats du Giannirateur me rappelle le jeu Il Était Une Fois, où l’on tente de se débarrasser de ses cartes en tarabiscotant l’histoire… et vers la fin on se retrouvait avec un scénar med-fan qu’il ne restait plus qu’à coucher par écrit ;)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *