Siffle, beau merle (noir)

Sifflotant dans l’usine tout à l’heure Paint It, Black des Rolling Stones, histoire de me sortir de l’esprit le générique d’une vieille série télé que m’y avait collé un Barbare de mes amis, j’ai croisé dans le sas un ouvrier noir que je ne connaissais pas.
J’espère qu’il n’aura pas pris mes trilles pour lui (mais bon, encore faudrait il pour cela qu’il connaisse la chanson, et qu’il connaisse aussi la ponctuation de son titre (la plupart des gens ignorent l’existence de cette virgule qui change énormément les choses, mais qui a justement été à l’origine d’accusations (infondées) de racisme aux États-Unis en particulier)).
En tous cas, la coïncidence m’a amusé.

Ce contenu a été publié dans Ça alors !, On n'a pas des métiers faciles, avec comme mot(s)-clé(s) , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

1 réponse à Siffle, beau merle (noir)

  1. Vaken dit :

    You’ve got to turn your head until my music goes ;-)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.