Kro en résumé : Thieves’ World (D20)

Gamme de cinq suppléments pour « D&D » 3.5 chez Green Ronin Publishing, adaptant les nouvelles de la série med-fan’ Thieves’ World, ayant pour cadre la ville de Sanctuary

Thieves’ World Player’s Manual
A Campaign Setting Sourcebook for the D20 System
Lynn Abbey, Gary Astleford, Patrick O’Duffy, Robert J. Schwalb
ISBN 1-932442-47-2
GRR1801
© 2005 Green Ronin Publishing
192 pages, couverture rigidethievesworldplayersmanualLa description de la ville (aux deux périodes des nouvelles) est courte mais plutôt bien faite, malgré un plan insuffisant. Mais l’ouvrage contient surtout une quantité non négligeable de règles, en particulier quelques modifications pour mieux coller au contexte, et un progrès majeur : le passage à la trappe de l’archaïque système des alignements.
J’ai une impression assez mitigée sur ce bouquin : d’un côté, il me parait plutôt bien fait, mais d’un autre côté, à part la courte description de la ville, une annexe sur les dieux et une autre présentant en une ou deux phrases les principaux personnages des nouvelles, il ne contient en fait que des règles (avec occasionnellement un élément de contexte glissé à travers).

Shadowspawn’s Guide to Sanctuary
A City Sourcebook for the Thieves’ World Campaign Setting
Aaron Rosenberg & Robert J. Schwalb
ISBN 1-932442-49-9
GRR1803
© 2005 Green Ronin Publishing
253 pages, couverture rigideshadowspawnsguidetosanctuaryPour le contexte, il faut se référer au Shadowspawn’s Guide to Sanctuary (SGS), qui décrit comme son nom l’indique la ville de Sanctuary.
Le bouquin est assez dense et bien rempli. Il propose : un historique de la ville ; une description (qui traite des deux époques, mais met nettement l’accent sur la plus récente) accompagnée de deux plans de Sanctuary (un pour chaque époque), chacun sur une double
page ; la description des environs, accompagnée d’un plan ; la description avec caracs d’une tripotée de personnages des nouvelles, pour chacune des deux époques (en tout, ça occupe près de 90 pages ; ça fait beaucoup de monde, et c’est difficile de s’y retrouver quand on n’a pas lu les nouvelles ; et puis ça fait un peu « syndrome Forgotten Realms », avec des PNJ importants partout dans la ville) ; un chapitre sur Sanctuary pour le D20 System et sur l’utilisation de Sanctuary comme cadre de JdR (avec quelques idées de scénarios) ; des caracs de PNJ typiques (mendiants, gardes, etc…) ; et de nouvelles options pour la création de persos.
C’est un bon supplément, qui vient à point combler les lacunes du précédent, et qui tient aisément la comparaison avec le Thieves’ World de Chaosium (1981).

Thieves’ World Gazetteer
A Thieves’ World Sourcebook for the D20 System
Lynn Abbey, Brian Campbell, Patrick O’Duffy, Robert J. Schwalb
GRR1804
ISBN 1-932442-50-2
© 2006 Green Ronin Publishing
144 pagesthievesworldgazetteerCe supplément décrit le monde s’étendant tout autour de Sanctuary. Ce monde n’a jamais vraiment été décrit dans les sources officielles, mais le baratin de quatrième de couv’ déclare que « this sourcebook is 100% approved by Lynn Abbey and is canonical, making this book valuable for not only fans of the games, but also those of the anthologies ».
La description ne couvre qu’une partie du continent à la quasi-extrémité duquel se situe Sanctuary. J’aurais bien aimé avoir plus de cartes, pasque celle qui est fournie, souvent pas très détaillée, est finalement assez limitée.
En plus du monde « matériel », il y a un petit topo historique, un topo sur les autres plans (avec les règles d’adaptation pour importer ici des PJ d’autres mondes D20 System), un gros panorama des dieux, de nouvelles options pour les persos (en particulier pour jouer des persos appartenant à certains des peuples présentés ici), un petit bestiaire, et un index comme d’hab’ bien trop léger (pour ne pas dire indigent).
Un supplément qui permet de situer Sanctuary dans son cadre (au lieu que la ville ne soit « nulle part » et qu’on ne puisse pas en sortir, ou du moins pas s’en éloigner de plus de quelques kilomètres). Mais ce cadre reste finalement juste décrit dans ses grandes lignes.

Murder at the Vulgar Unicorn
A Thieves’ World Adventure for the D20 System
Owen K.C. Stephens
GRR1802
ISBN 1-932442-48-0
© 2005 Green Ronin Publishing
79 pagesmurderatthevulgarunicornVulgar Unicorn est le nom d’une taverne mal famée des bas-fonds de Sanctuary. Comme son nom l’indique, ce scénario tourne autour d’un meurtre commis dans l’établissement, meurtre dont les PJ sont accusés, puis sur lequel ils enquêtent, découvrant qu’un complot se trame derrière. Il se déroule à l’époque la plus récente du contexte et s’appuie sur les luttes de pouvoir de cette époque.
La description (avec plans) de la taverne figure aussi dans SGS.
J’ai franchement du mal avec ce qui est prévu pour impliquer les PJ dans le scénar : « Alors voilà, la justice vous soupçonne d’être impliqués dans le meurtre, donc elle vous ordonne d’enquêter officiellement dessus ». Ouais, c’est ça, c’est sûr que ça me parait on ne peut plus cohérent comme décision…
Le scénar lui-même m’a semblé correct, mais nécessite probablement quelques aménagements pour le rendre plus « fluide ». Sans compter ceux qui seraient nécessaires pour l’utiliser ailleurs qu’à Sanctuary à l’époque « récente », car il s’appuie quand même pas mal sur la situation politique de ce cadre.

Black Snake Dawn
A Thieves’ World Adventure for the D20 System
Robert J. Schwalb
GRR1806
ISBN 1-932442-87-1
© 2006 Green Ronin Publishing
63 pagesblacksnakedawnScénario de haut niveau pour l’époque « classique » de Thieves’ World (plus précisément pour celle qui correspond au supplément Chaosium Thieves’ World Companion (1986)).
C’est un scénario d’enquête, et la motivation des PJ laisse là aussi à désirer : « alors les gardes vous emmènent de force au palais où les autorités, qui ne cachent pas leur mépris pour des pouilleux comme vous, vous confient une mission… ».
Il s’agit de retrouver une jeune étrangère de haute caste, qui a disparu. Mais (sans que les PJ s’en doutent, du moins au départ) l’enquête doit aboutir en un temps limité : un peu plus d’une nuit ; car il y a derrière tout ça une sombre cérémonie magique.
Un scénar apparemment correct (à part le problème de l’implication des PJ), mais qui est ancré dans les particularités du contexte sanctuarien. Il me parait meilleur et plus facile à recycler ailleurs que le précédent.

Ce contenu a été publié dans JdR, Kros, avec comme mot(s)-clé(s) , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.