Kro en résumé : Le grand silence

Le grand silence
(1968)

Western spaghetti avec Jean-Louis Trintignant dans le rôle-titre, celui d’un tueur à gages muet (fortement inspiré par les rôles de porte-flingues laconique de Clint Eastwood) armé d’un pistolet MauserlegrandsilenceL’histoire se passe dans les montagnes enneigées de l’Utah en 1898. Il y a beaucoup de primes à récolter cet hiver autour du patelin de Snow Hill : en effet, les primes (payées par l’État) sont versées par le banquier et juge de paix local, qui se prend sa commission au passage puisqu’il avance les frais (ce qui l’incite à mettre beaucoup de têtes à prix). Arrive un nouveau shérif, intègre et à qui ce petit jeu ne plait pas ; et Silence, qu’une veuve engage pour tuer le chasseur de primes assassin de son mari.
Le film se finit mal, ce qui n’est pas pour me déplaire. Et donc, c’est pas mal.

Ce contenu a été publié dans J'ai pas la télé, Kros, avec comme mot(s)-clé(s) , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *