Sado-maso, c’est chacun sa peau

One of the great secrets of GMing is this: your players want you to make their characters suffer. They may claim to be perfectly happy with an unbroken string of unmitigated easy successes, but deep down inside, they’re hungry to see their PCs pushed to their limits.

Twilight: 2013

Ce contenu a été publié dans Façon de parler, JdR, Références cryptiques, avec comme mot(s)-clé(s) , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *