Kro en résumé : Crimes et enchantements

Crimes et enchantements
Jack Vance
ISBN 2-266-03697-1
© Jack Vance, 1989, pour les textes de cet auteur.
© Presses Pocket, 1991, pour la traduction française et la présente édition.
277 pages

Recueil de trois textes courts de Jack Vancecrimesenchantements L’office touristique de Terrier (The Dogtown Tourist Agency, 1975)  a pour personnage principal Miro Hetzel, un détective privé interstellaire (effectuateur). Chargé par un riche industriel d’effectuer une enquête sur une entreprise vraiment mystérieuse, Hetzel se rend sur la planète Maz, à l’extrême limite de l’Étendue Gaéane, où il retrouve la piste de la personne qui faisait l’objet de l’enquête qu’il venait de boucler, et où il se retrouve à enquêter aussi sur l’assassinat de deux des trois dirigeants de la planète, affaire qui se trouve finalement être liée avec celle pour laquelle il s’est rendu sur place. Bien entendu, comme c’est du Vance, il y a de l’exotisme et de la truculence dans les dialogues (mais moins de truculence que dans d’autres de ses textes).
J’ai bien aimé.

Dans L’homme de la Zodiac (The Man from Zodiac, 1967), Zodiac Control S.A. est une entreprise qui fournit des administrations gouvernementales (c’est-à-dire qu’elle assure les fonctions telles que l’éducation, la police, les secours, l’armée, la justice, la voirie, le système de santé, etc…) aux États qui passent contrat avec elle. Son représentant Milton Hack, qui rentre de prospecter une planète balkanisée sur laquelle il a refusé d’établir des contrats, les jugeant trop risqués, se voit imposer d’y retourner, car l’un des actionnaires majoritaires (incompétents) a signé depuis son bureau un contrat avec l’un des États de ladite planète, un petit pays sous-développé dont les dirigeants n’ont qu’une obsession, faire la guerre à l’État voisin, et pour qui le contrat signé est synonyme de fourniture d’armes modernes pour écraser l’ennemi, pas de développement. Bref, c’est un contrat absolument ingérable…
Pas mal.

Enfin, dans Un destin de Phalid (Phalid’s Fate, 1946), Ryan Wratch, un spationaute terrien grièvement blessé par une attaque de Phalids, des ET hostiles qui font peser une grave menace sur l’humanité, voit son cerveau greffé dans le corps d’un Phalid récupéré suite à l’attaque, et il est envoyé en mission suicide, pour infiltrer les Phalids et transmettre vers la Terre les coordonnées, pour l’heure inconnues des Terriens, de leur planète-mère, ce qui leur permettra d’obtenir un avantage décisif dans le conflit entre les deux espèces.
Pas mal aussi, mais c’est le moins bon des trois textes du recueil.

Ce contenu a été publié dans Kros, SF, avec comme mot(s)-clé(s) , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.