Piège de cristal

Passage au domicile parental ce midi.
Sortant dans le jardin, je découvre par terre juste à côté de la porte un rouge-gorge peu vivace. Il a l’air en trop bon état physique pour avoir survécu à une attaque de chat. Je le ramasse donc pour mieux le regarder. Il se perche sur un de mes doigts (par chance, les trois fientes qu’il aura faites pendant tout ce temps n’atterriront pas sur ma main ; il a quand même réussi à avoir mon sabot gauche à la troisième tentative) sans chercher à s’envoler, ce qui n’est pas un comportement normal, même pour un rouge-gorge. En le tournant (ou plutôt, en tournant ma main), je constate qu’il a l’œil gauche fermé et qu’il a manifestement reçu un choc à ce niveau.
J’ai passé depuis longtemps l’âge de vouloir à tout prix conserver un Oiseau blessé dans une cage « pour le sauver » (ce qui n’est d’ailleurs pas toujours couronné de succès). Je me contente donc de le faire se percher à hauteur d’homme dans la vigne grimpante, histoire de le mettre à l’abri du chat de la maison lorsqu’il sortira tout à l’heure après avoir fini sa sieste (la chatière étant dans la porte par laquelle je suis sorti, la confrontation aurait été inévitable). Je n’ai pas fait d’examen clinique sérieux, il bouge les ailes et leur posture est normale, mais je n’ai pas vérifié s’il n’y avait pas une fracture manifeste. On peut donc espérer qu’après s’être remis de ses émotions, il soit capable de reprendre une vie à peu près normale (même s’il risque de n’y voir guère à gauche pendant quelques temps).
Reste à comprendre ce qui s’est passé. Mon hypothèse est qu’il s’est emplafonné une vitre en plein vol, ce qui l’a choqué et expliquerait le trauma au niveau de l’œil. Et effectivement, en examinant la vitre bien propre de ma chambre, située à l’étage presque au-dessus de l’endroit où je l’ai ramassé, je remarque une minuscule plume collée.
Ce n’est pas la première fois qu’un Oiseau se paie une vitre ici, mais c’est la première fois que je le retrouve par terre…
Une demi-heure environ après l’avoir ramassé, il était toujours perché au même endroit dans la vigne, mais quand je suis retourné voir quelques heures plus tard, il avait disparu. Je présume qu’il a réussi à s’envoler…

Ce contenu a été publié dans Hors catégorie, Références cryptiques, avec comme mot(s)-clé(s) , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *