Qu’est ce que t’as pas compris quand on t’a dit « NON » ?

Découvrant la rediffusion du jour sur Basic Instructions, je me faisais la réflexion qu’elle tombait rudement à pic aujourd’hui, ayant dû gérer ce matin un cas de harcèlement au boulot dont était victime notre dernière recrue. Mais alors, quand j’ai lu le commentaire de Scott Meyer juste en dessous, je n’aurais pu dire mieux.
Au passage, ce conseil ne concerne probablement quasiment personne (voire carrément personne) dans mon lectorat restreint principalement composé de ludosaures plus ou moins croulants et plus ou moins barbus, mais quand on est victime de harcèlement, faut pas rester dans son coin à rien dire en essayant de prendre sur soi et de gérer à la fois son stress et une situation qui vous dépasse (en espérant qu’elle ne dérape pas encore plus loin) : faut tout de suite rapporter les faits à l’encadrement (et pas compter sur le fait que, comme ça m’est arrivé ce matin, le chef pose par miracle les bonnes questions au bon moment : mettre au jour un problème dont je ne me doutais pas n’était absolument pas la raison de ma question de départ, et je n’avais pas forcément de raison de poursuivre au-delà de la réponse initiale).

Ce contenu a été publié dans Ça alors !, Les cons, ça ose tout, On n'a pas des métiers faciles, avec comme mot(s)-clé(s) . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *