Plus c’est long, plus c’est long

Comme mon adjointe se plaignait tout à l’heure au moment de partir de l’usine après une journée à rallonge que ses vacances soient finies alors que la météo nous annonce beau pour toute la semaine, je lui répliquais qu’elle avait au moins eu la chance de rattaquer par une journée en binôme avec moi. Ce dont elle n’a pas disconvenu, commentant :

En douceur, oui ; mais en longueur.

Et elle m’a prétendu qu’elle n’avait pas fait exprès de s’exprimer en des termes chargés de sous-entendus…

Ce contenu a été publié dans On n'a pas des métiers faciles. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.