Kro en résumé : Les baleines célestes

Les baleines célestes
Élodie Serrano
Éditions Plume Blanche, collection Plume d’Azur
ISBN : 979-10-94786-32-1
Copyright © 2018 Éditions Plume Blanche
252 pages

Roman de SFLe roman met en scène un vaisseau militaire chargé de patrouiller sur la frontière de la galaxie, une zone déserte sur laquelle on envoie des gens en guise de mise au placard. Il n’a qu’un équipage de treize personnes (dont un petit nouveau qui vit mal sa placardisation et a du mal à s’intégrer). Et pas d’armement, ce qui est un peu gênant pour assurer des patrouilles sur une frontière…
Ils ont à bord un détecteur dont ils ignorent à quoi il pourrait bien leur servir, sauf que c’était l’élément fondamental de leur mission à l’origine : c’est un peu gros que l’utilité s’en soit perdue au fil des siècles. Car il devait servir à détecter les baleines célestes, d’énormes créatures vivant dans le vide spatial et qui causent des ravages quand elles s’aventurent près d’une planète. Et justement, alors que tout le monde a désormais oublié l’existence de ces bestioles (ou au mieux les considère comme une légende), ils vont en croiser une qui, un peu par leur faute, va prendre le chemin de la planète capitale de la Fédération, avec ses centaines de milliards d’êtres humains. Et eux vont essayer de l’en détourner.
Donc oui, vous avez bien compris, cette créature vivante (qui mesure environ un kilomètre de long) est capable de se déplacer à une vitesse comparable à celle d’un vaisseau spatial interstellaire et d’atteindre le cœur de la galaxie en quelques jours.
Là, ma suspension volontaire d’incrédulité a carrément foutu le camp.

C’est une grosse déception. Et c’est d’autant plus regrettable que comme je m’y attendais, on sent que l’auteure (vétérinaire de profession) a réfléchi à la cohérence de sa bestiole, de sa biologie, de son comportement (même si dans le fond, on n’en a qu’un léger aperçu). Dommage qu’elle n’ait pas aussi réfléchi à la cohérence de sa SF : il aurait suffi de quelques aménagements (restreindre l’action à l’échelle d’une géante gazeuse et de ses lunes, pour commencer) pour donner un honnête récit de SF.

Ce contenu a été publié dans Kros, SF, avec comme mot(s)-clé(s) , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *