Stagiaire fantôme

J’ai accepté d’accueillir une future consœur en stage pendant deux jours, sur la période allant du 7 janvier au premier février. Elle était censée me recontacter au début de ladite période, pour qu’on fixe les dates des deux jours en question ; mais je suis toujours sans nouvelles.
J’espère qu’elle va se bouger rapidement le derrière, pasqu’il n’est pas question qu’elle m’impose des dates, ni qu’elle vienne les deux derniers jours de la période faute de s’en être préoccupée avant.
Vous me direz, je pourrais prendre moi-même l’initiative de la recontacter, puisque j’ai son numéro de téléphone ; mais d’une part ce n’est pas moi le demandeur dans l’histoire, et d’autre part, la laisser faire me donne une indication sur sa personnalité et sur le déroulement à prévoir du stage (si stage il y a, donc ; mais la convention a bien été signée). Je dois reconnaître que sur ce dernier point, je crains fort qu’elle ne soit pas exactement motivée, et que l’accueillir soit plus une corvée qu’autre chose. Espérons que les évènements me donnent tort…

Ce contenu a été publié dans On n'a pas des métiers faciles. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *