Je me croyais mieux conservé que ça…

(je commence doucement le rattrapage, avec le billet que je n’ai pas réussi à poster le 8 mars dernier…)
Sortant de l’usine, j’arrive au portillon en même temps qu’un ouvrier. Après des politesses respectives pour savoir qui laissera passer l’autre, il finit par accepter que je le laisse passer, en me disant quelque chose du genre « le plus vieux d’abord ». Puis il me regarde avec incertitude et finit par me demander :

« J’vais avoir soixante ans… Je suis plus vieux que toi ? »

Je ne pensais même pas que la question puisse décemment se poser… J’ai dû prendre un sale coup de vieux ces derniers temps.

Ce contenu a été publié dans On n'a pas des métiers faciles. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *