Dans leur demeure de Glée, les Essaimeurs rêvent et attendent

Rêve bizarre pendant ma sieste de tout à l’heure.
Je relisais de vieilles revues de JdR américaines pour préparer un billet de blog. Je crois que c’était pour faire un recensement des jeux qui y étaient mentionnés, afin d’observer l’évolution au fil des années de l’éventail des jeux abordés. Je compulsais le premier numéro d’une revue (au début du rêve c’était le JTAS, mais ensuite c’était une autre revue, peut-être Different Worlds (dont, dans le monde éveillé, je ne connais pas le premier numéro)).
Quoi qu’il en soit, il y avait un article, en couleurs (écrit en blanc sur fond noir non uniforme (ça représentait un ciel nocturne et étoilé), avec la fin de certaines lignes en violet sombre qui tranchait insuffisamment avec le fond pour passer correctement à la photocopie, consacré aux Essaimeurs (Hivers) de Traveller, et qui donnait leurs caracs pour Call of Cthulhu. Enfin, parler de « leurs caracs » est un peu abusif : car comme il n’était pas très clair que la conversion soit pour CoC, j’avais épluché le statblock, qui ne proposait pas les caracs stricto sensu, mais contenait entre autres des compétences avec leurs scores exprimés en pourcentages. Les souvenirs se sont très vite estompés après mon réveil, mais il y avait entre autres compétences « This way! » et « Sing your song » (et l’une des deux était à 75 %).
Je me souviens aussi que les illustrations de l’article montraient les Essaimeurs sous la forme de créatures tentaculaires intermédiaires entre leur forme réelle et celle d’un polype volant (mais plus proches de cette dernière).
Je ne compte cependant pas me lancer dans une étude comparative des vieilles revues de ma ludothèque pour voir de quels JdR elles traitaient…

Ce contenu a été publié dans Références cryptiques, Rêves, avec comme mot(s)-clé(s) , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *