Ni de gauche, ni de droite : d’extrême-droite, alors ?

Indépendamment du fond de l’affaire précise à laquelle ceci fait référence, et qui n’est peut-être pas aussi simple que les apparences peuvent le laisser croire, je partage ce constat glaçant. C’était moins pire même deux quinquennats plus tôt…

Ce contenu a été publié dans Monde de merde, Qu'est ce qu'on va devenir ?. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *