Comme quoi, il vaut toujours mieux en rester à l’anglais

La licence de la V.F. de « D&D5 » est suspendue
Je suis doublement non concerné : d’une part, pasque je ne suis jamais allé jusqu’à cette édition d’AD&D, et d’autre part, pasque de toutes façons, j’évite les V.F. de produits dont la V.O. est en anglais.
N’empêche que j’aimerais bien avoir un peu plus d’informations : pasque le jeu était chez BBE, et que si ça veut dire que BBE a de sérieux problèmes, ça ne sent vraiment pas bon pour Laelith, qui a déjà deux ans de retard et qui ne serait de toutes façons pas sorti cette année…

Ce contenu a été publié dans JdR, avec comme mot(s)-clé(s) , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

1 réponse à Comme quoi, il vaut toujours mieux en rester à l’anglais

  1. 賈尼 dit :

    Je n’ai jamais compris les gens qui attendaient après la VF des jeux dont la langue originale est l’anglais. Putain, l’ANGLAIS. La langue dont 60 à 70% du vocabulaire est d’origine française !!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *