Parce que c’était là

Vu tout à l’heure qu’un internaute (belge, je présume) avait saisi et particulièrement apprécié l’une des allusions non personnelles que j’avais finement glissées parmi mes contributions au nouveau Laelith (qui n’est toujours pas sorti mais dont certains éléments sont quand même disponibles en *.pdf).
Ça m’a fait ma soirée.

Ce contenu a été publié dans Elle est pas belle, la vie ?, JdR, Références cryptiques, avec comme mot(s)-clé(s) , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *