Piquant ou collant ?

Sorti ce soir bien tard pour arroser un peu le jardin.
« Bien tard », comme dans « nuitamment », ou en tous cas « crépusculairement bien avancé » (entre 21h30 et 22 heures). Je n’avais de toutes façons pas besoin de beaucoup de lumière, donc le peu d’éclairage public qui passe entre la cour et le garage me suffisait largement pour m’orienter.
Et même pour remarquer une petite masse sombre au pied de la terrasse ; masse qui pouvait être, soit une touffe de végétation plus dense et plus sombre que l’herbe autour d’elle, soit un hérisson. La seconde hypothèse me semblait devoir être la bonne, mais elle me semblait aussi très peu probable : depuis que je suis ici, je n’y ai vu aucun spécimen de ce sympathique animal.
Ne voulant pas allumer l’éclairage extérieur, je me suis baissé pour toucher, et ai eu la satisfaction de voir (ou plutôt, de sentir du bout des doigts) l’hypothèse hérisson confirmée. Il ne s’est même pas roulé en boule, et a continué à s’affairer au bord de la maison pendant que j’abreuvais mes pieds de courgettes, pas encore très productifs cette année (il y en a même dont je pense qu’ils ne produiront pas : j’ai fait une expérience de potager sec cette année, que j’ai interrompue il y a quelques jours, et je pense que je ne recommencerai pas).
Ça m’aurait fait ma soirée, si je n’avais pas dû, une heure plus tard environ, décoller un lézard pris dans un piège à glu que, traumatisé par mon infestation de souris il y a des années, je laisse en place par précaution. Première fois que j’ai à faire ça ! Après m’avoir mordu (sans conséquence), il s’est laissé faire et est finalement reparti bien poisseux : je me demande s’il va s’en tirer… et s’il ne risque pas à son tour d’engluer un prédateur (mais s’il ne s’y était pas fait prendre, je doute qu’il aurait pu ressortir tout seul, et il aurait probablement fini crevé dans un recoin inaccessible).

Ce contenu a été publié dans Elle est pas belle, la vie ?, Ma vie est un drame, avec comme mot(s)-clé(s) , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *