Un pélerinage dont je ne serai pas

J’ai eu récemment l’occasion de jeter une oreille aux versions Velvet Viper des deux premiers albums de Zed Yago, sorties il y a quelques jours.

Et franchement, sans que ce soit une surprise je n’ai pas été convaincu : à part les quelques morceaux bonus (que je connaissais déjà quasiment tous) je trouve qu’elles n’apportent rien aux originaux. Il y a probablement une part de néophobie dans mon opinion, mais pas que.
Extraits (deux de From Over Yonder et deux de Pilgrimage) :

Ce contenu a été publié dans Zique, avec comme mot(s)-clé(s) , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.