Hécatombe sportive, suite

Décidément, il ne fait pas bon avoir été sportif de haut niveau en ce moment : hier, c’est Arnie Robinson, champion olympique du saut en longueur en 1976, qui est mort à l’âge de 72 ans, et aujourd’hui, c’est au tour du décathlonien Rafer Johnson, champion olympique en 1960 et plusieurs fois recordman du monde, à l’âge de 85 ans (et je découvre qu’il avait ensuite fait une petite carrière d’acteur, apparaissant notamment dans Permis de tuer).

Ce contenu a été publié dans Hors catégorie, avec comme mot(s)-clé(s) , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.