Je suis un petit joueur

Tout à l’heure à la pause au boulot, une de mes subordonnées, qui envisage de faire construire, nous expliquait qu’il lui faudrait tenir compte de la taille de sa collection de mangas, qui tape les 3.000 titres.
Rien que de très banal, aurais je pu me dire en pensant à ma ludothèque ou à ma ziquothèque, qui dépassent chacune ce seuil (ma bibliothèque doit en être encore à quelques centaines, mais bien qu’elle grossisse moins vite que les deux autres thèques, je pense qu’elle finira par l’atteindre un jour).
Ouais.
Sauf que la collègue en question a vingt ans de moins que moi ; et qu’à son âge, je ne crois pas que mes trois thèques cumulées atteignaient les mille pièces (sans même parler des 3.000, donc).
Je l’ai vivement encouragée à prévoir grand, et mis en garde sur le fait que non, sa collectionnite n’allait probablement pas se calmer avec le temps.

Ce contenu a été publié dans On n'a pas des métiers faciles. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

4 réponses à Je suis un petit joueur

  1. Marcilly « c’est où » le chatel dit :

    Elle ne suit qu’une série ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.