Ces JdR de SF qui resteront injustement méconnus…

… au moins pour cette année.
Car nous sommes le 31 mai, le jour où d’habitude je vous présente un JdR de SF dont j’estime qu’il est injustement méconnu.
Sauf que cette année, pour raisons médicales indépendantes de ma volonté, je n’ai absolument pas eu le temps de préparer le billet correspondant (eh oui, on ne dirait ptêt pas comme ça mais ça demande quand même un minimum de préparation, sans compter le temps passé à chercher des illustrations en ligne, qui est par ailleurs l’une des raisons pour lesquelles vous n’avez pas encore eu droit à toute ma série de kros sur la nouvelle Laelith). Alors certes, je pourrais publier en retard : je l’avais déjà fait en 2019, mais c’était un retard d’une seule journée : et je n’ai ni le temps, ni l’envie de passer une bonne partie des heures qui viennent à cravacher pour pondre un billet soigné, et pas l’intention d’en poster un baclé).
Je vais donc passer pour cette année.

Ce contenu a été publié dans JdR, Ma vie est un drame, avec comme mot(s)-clé(s) , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.