Dreams I’ll never see

Entre autres rêves de la nuit dernière, un assez bizarre dans lequel j’étais devenu le nouveau chanteur de Molly Hatchet.
Enfin, sauf que le groupe ressemblait plutôt à Turisas, mais en plus nombreux (huit musicos, dont trois femmes).
Et on allait se produire en concert, j’arrivais sur la scène (dont le rideau, comme au théâtre, était encore baissé) ; mais on n’avait jamais répété ensemble, je ne connaissais pas tout le monde (en particulier, je n’avais pas eu l’occasion de m’expliquer avec l’ancien hurleur (ou l’ancienne hurleuse), mais je sentais confusément qu’il y avait de la jalousie dans l’air), et je ne connaissais même pas les paroles des chansons.
Bref, le concert allait tourner au désastre. Mais heureusement, je me suis réveillé avant qu’il ne commence…

Ce contenu a été publié dans Références cryptiques, Rêves, avec comme mot(s)-clé(s) , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *