(Old School) Renaissance-fantastique

Quelque chose qui m’échappe complètement avec le mouvement OSR, c’est cet acharnement à vouloir réinventer l’eau chaude, en recréant des systèmes de jeu à la manière de alors que les joueurs concernés, dans leur immense majorité, possèdent déjà les originaux, et donc, pourraient tout aussi bien les utiliser directement.

Accessoirement, j’ai aussi un peu de mal à cerner les limites de ce qui est concerné par l’OSR. Spontanément, je limiterais ça aux jeux parus dans les années ’70 (voire à certains jeux parus dans les années ’70 seulement). Alors voir qu’on parle de WFRP OSR pour désigner une tentative d’élaborer un rétroclone de la première édition de Warhammer, quelque part, ça me fait me sentir bien vieux.

Ce contenu a été publié dans JdR, avec comme mot(s)-clé(s) . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

3 réponses à (Old School) Renaissance-fantastique

  1. Phersu dit :

    Ah, mais le vrai rétro-clone ultra-nostalgique de Warhammer ne serait pas le WFRP1 de 86 mais de refaire celui de 1983, qui s’appelait encore Warhammer: The Mass Combat Fantasy Role-Playing Game et qui n’arrivait pas encore à séparer jeu de figs et jeu de rôle.

    Rients avait déjà proposé de le faire en ne prenant que les règles minimalistes dans le vieux Citadel Compendium n°1. :-)

  2. Phersu dit :

    Rien à voir, mais ce bref article sur Gulf News sur Traveller 5 et Kickstarter pourrait t’intéresser : c’est rare qu’un site d’infos générales interviewe Marc Miller !

    • Imaginos dit :

      Rien à voir, rien à voir… Peut-être au contraire pourrait on déduire de ton commentaire que tu considères (au moins au niveau subconscient) T5 comme étant un rétroclone de Classic Traveller… ;-)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *