Les deux pieds dans le plat

Prenant les informations à la radio tout à l’heure, je tombe évidemment sur un matche de foot. Un coup franc devant être tiré, le gars qui cause pour ne rien dire dans le poste nous apprend au sujet de celui qui va le frapper que, je cite :

Ce sera, soit un gaucher, soit un droitier.

Sans blague ?
Je sais bien que commenter en direct un évènement sportif, et tout particulièrement un match de sport collectif, est un exercice particulièrement casse-gueule. Et c’est justement pour ça, et à l’écoute de ce genre de phrases, que je me demande si diffuser des matches de foot en direct à la radio (au lieu de faire des points réguliers sur l’évolution du score et les faits marquants qui se sont déroulés) présente réellement un intérêt.
Je veux dire, présente réellement un intérêt même pour ceux que le match en lui-même intéresse.

Ce contenu a été publié dans Perles. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

5 réponses à Les deux pieds dans le plat

  1. Mathieu dit :

    Et les chauffeurs de taxi alors ? Ils ne comptent pas ?

  2. Vaken dit :

    Note que la météo, c’est enregistré, et ça n’empêche pas régulièrement d’avoir des commentaires du genre « il fera beau, à moins qu’il ne pleuve » (je paraphrase à peine) ;-)

  3. Marcilly "c'est où" le Chatel dit :

    ça peut être un ambidextre, non ?
    Mais il aurait eu vraiment de la chance au lancé de dés.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *