Kro en résumé : La planète des singes (1968)

Planet of the Apes
(1968)

Film de SF, vaguement basé sur le roman éponyme, avec Charlton HestonL’histoire est différente de celle du bouquin, même si on en retrouve les grandes lignes : un vaisseau spatial terrien, lancé à des vitesses relativistes vers la constellation d’Orion en 1972 avec quatre passagers à son bord, s’écrase sur une planète là-bas en 3978 (mais du point de vue des passagers, qui ont voyagé en dormant, il ne s’est écoulé qu’environ un an). Les trois survivants se retrouvent dans une région hostile à la vie, qu’ils traversent pour découvrir d’abord des humains primitifs, puis des singes civilisés qui les chassent. L’un des trois est tué, et Taylor (Charlton Heston) se retrouve prisonnier dans un laboratoire qui fait des expériences sur les animaux (puisque les humains sont considérés par les singes locaux comme des animaux), et tente de convaincre ses geôliers (et au-delà, leur civilisation toute entière, où la science est contrôlée par une religion très dogmatique) qu’il est un être pensant et intelligent.
C’est pas mal mais sans plus (peut-être en partie pasque ça a vieilli, peut-être aussi pasque la fin, différente de celle du bouquin, est archi-connue).

Ce contenu a été publié dans J'ai pas la télé, Kros, SF, avec comme mot(s)-clé(s) , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *