Vaut mieux être jeune et en bonne santé que vieux et malade

Été aujourd’hui à mon rendez-vous annuel chez le spécialiste, pour une pathologie qui dure depuis une quinzaine d’années et que je vais sauf guérison miraculeuse me traîner jusqu’à la mort.
Cette année, ça s’est aggravé (et j’ai atteint un âge où certaines évolutions potentielles assez flippantes (quoique traitables) sont à surveiller de près ; peux vraiment pas prétendre que je suis sorti du cabinet avec le moral). Du coup, examens complémentaires (dont j’imagine qu’ils ne sont pas remboursés par la Sécu, ou si peu que ce n’est même pas la peine d’en parler), nouveau rendez-vous dans trois mois seulement (avec passage à la caisse, évidemment), et changement de mon traitement : là où jusqu’à présent je m’en tirais pour un peu plus de cinq brouzoufs par mois (voire la moitié certains mois), j’en ai eu pour 16,50 brouzoufs tout à l’heure. Ça commence à faire un budget…
Et après, on s’étonnera que des gens moins bien lotis que moi renoncent à certains soins pour de basses raisons financières…
Accessoirement, jusqu’à présent le seul truc qui me faisait vraiment chier dans le fait de vieillir, c’était de voir vieillir mes proches autour de moi (surtout ceux qui sont de la génération d’avant moi) : mon lent déclin physique, ça m’embêtait certes, mais ça ne m’affectait pas vraiment (malgré les TMS, les séquelles d’accident, et la baisse globale de mes capacités athlétiques). Là, je commence à toucher du doigt ce que c’est qu’un handicap lié à l’âge, et ça n’est sûrement qu’un début.

This entry was posted in Ma vie est un drame, Qu'est ce qu'on va devenir ?. Bookmark the permalink.

2 Responses to Vaut mieux être jeune et en bonne santé que vieux et malade

  1. Fout'la merde says:

    “Toucher du doigt”… il y a un trait d’humour (jaune) ?

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *